Vous êtes ici > Pathologies > Incontinence urinaire > Traitement médical

 

Incontinence urinaire


 

Traitement médical


 
En cas de ménopause :
  • l’œstrogènothérapie locale par crème ou ovules peut permettre d’améliorer l’incontinence urinaire mais rarement de la guérir complètement.
 
En cas de vessie instable ou hyperactive :
  • un traitement médicamenteux agissant sur le muscle vésical peut être prescrit. Ces médicaments sont appelés anti-cholinergiques. Les effets secondaires principaux sont la sensation de bouche sèche et une constipation. Ils peuvent également entrainer une certaine confusion notamment chez les patients âgés. Ils sont contre indiqués en cas de glaucome. Il est important de noter que ce type de traitement n’a aucune action sur les fuites urinaires aux efforts.
La rééducation périnéale et sphinctérienne :
  • il s’agit d’une rééducation permettant de renforcer la musculature du périnée et de mieux apprendre à s’en servir. Elle est prescrite lorsque la musculature périnéale est déficiente mais présente. Elle est couplée à une électrostimulation nécessitant la mise en place d’une sonde vaginale reliée à un stimulateur électrique. Cette rééducation doit être réalisée par un rééducateur formé spécifiquement à cette technique. Elle est habituellement réalisée par un kinésithérapeute mais peut également être faite dans certains cas par des sages femmes, notamment en ce qui concerne la rééducation du post partum. Une quinzaine de séances est prescrite dans un premier temps. En cas d’amélioration de l’incontinence, des séances complémentaires peuvent être nécessaires. Par contre, en l’absence d’amélioration, il n’est pas utile de poursuivre au-delà cette rééducation et un autre type de traitement doit être envisagé.