Vous êtes ici > Pathologies > Incontinence urinaire > Examens complémentaires

 

Incontinence urinaire


 

Examens complémentaires


 
L’échographie permet d’apprécier l’appareil urinaire (reins, vessie) et de rechercher des pathologies pelviennes associées (fibrome utérin, kyste ovarien).
 
L’examen cytobactériologique des urines permet de mettre en évidence une infection urinaire pouvant expliquer dans certains cas des fuites par envie pressante.
 
L'examen urodynamique est un examen non douloureux qui est réalisé en consultation externe et qui dure habituellement une trentaine de minutes. 
Avant cet examen, un examen cytobactériologique urinaire vérifiant la stérilité des urines est obligatoire. 
Il n’est pas nécessaire d’être à jeun ni de boire abondamment avant l’examen alors qu’il est conseillé de boire jusqu’à deux litres par jour dans les jours qui suivent pour limiter le risque d’infection urinaire. 
Cet examen est le plus souvent prescrit dans le cadre du bilan pré opératoire d’une incontinence urinaire aux efforts ou dans le bilan d’une vessie instable. 
Il consiste à mettre en place une petite sonde dans la vessie par voie urétrale. Un remplissage vésical est ensuite réalisé à l’air ou à l’eau, permettant d’étudier la capacité, l’élasticité et la sensibilité vésicale. Dans un deuxième temps, cette petite sonde munie d’un capteur est retirée progressivement vers l’extérieur, ce qui permet alors d’étudier la tonicité du sphincter péri urétral et de dépister une insuffisance sphinctérienne. 
En fin d’examen, il est demandé d’uriner en position assise ce qui permet d’apprécier la force de la contraction de la vessie et l’existence d’un éventuel résidu post mictionnel.