Vous êtes ici > Pathologies > Calcul urinaire > La Lithotritie extra corporelle

 

Calcul urinaire


 

La Lithotritie extra corporelle (LEC)


Apparue au début des années 80, la lithotritie extra corporelle représente actuellement le traitement le plus fréquent des calculs urinaires rénaux et urétéraux.

 
La clinique Claude Bernard est équipée depuis mai 2008 d’un lithotriteur COMPACT SIGMA de la société DORNIER, sur lequel 250 traitements sont réalisés chaque année.
2 à 3 séances sont réalisées par semaine, ce qui permet de proposer une prise en charge extrêmement rapide.

 

Principe


 
La lithotritie permet de casser les calculs urinaires par voie externe en délivrant des ondes de choc, différentes du laser ou des ultrasons qui nécessitent un contact direct avec les calculs.
Le repérage du calcul se fait par radiologie ou échographie.
L’onde de choc est générée par une « tête de tir «. Il s’agit d’une bulle remplie d’eau mise en contact avec la peau du patient et à travers laquelle se propage l’onde de choc jusqu’au calcul.
Entre 3000 et 4000 impacts ou coups sont délivrés au calcul.
Le calcul est alors réduit en fragments qui vont s’éliminer par voie naturelle, le plus souvent sans douleur, les jours suivants la séance.
En fonction de la nature du calcul, sa taille et sa localisation, plusieurs séances peuvent être nécessaires.
 

Les contre-indications


  • La grossesse.
  • Les troubles de la coagulation.
  • Les calculs obstructifs qui nécessitent parfois la mise en place d’une endoprothèse (sonde double J) préalable afin de permettre un bon fonctionnement rénal.
  • Une infection urinaire non traitée.
  • Le surpoids entraine des difficultés de repérage et de centrage des calculs.

Vous allez avoir une lithotritie ?


Au sein de notre établissement, les séances de lithotritie sont réalisées sous anesthésie générale, ce qui permet d’avoir un traitement plus efficace et indolore.
 
Une consultation d’anesthésie préalable est donc obligatoire. Celle-ci est habituellement faite par le Dr LEMAPIHAN ou l’un de ses collègues en son absence. Vous pouvez prendre rendez vous au 01 30 72 35 07.
 
Un bilan de coagulation et un examen cytobactériologique des urines sont réalisés quelques jours avant votre hospitalisation. L’examen urinaire doit impérativement être stérile. En cas d’infection,  vous devez contacter votre médecin traitant ou votre urologue qui vous prescrira un traitement antibiotique adapté.
 
La séance de lithotritie se déroule dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire de quelques heures.
 
 
 
Vous devez arriver à jeun (ne pas avoir mangé, bu ou fumé les 6 heures qui précèdent votre admission), avoir pris une douche bétadinée à votre domicile et être munis de l’ensemble de vos radios.
Vous serez d’abord accueillis par les infirmières de l’hôpital de jour puis conduit au bloc opératoire. La séance dure entre 30 et 45 minutes en fonction de la localisation de votre calcul (rein ou uretère). Vous serez ensuite conduit en salle de réveil puis dans votre chambre ou une collation vous sera servie.
Vous serez revu par votre urologue avant votre sortie.
Il faut compter 4 heures entre votre entrée et votre sortie de la clinique.
 
Il est formellement interdit de conduire le jour de votre traitement. Il est donc nécessaire de prévoir un accompagnant pour votre retour au domicile (à défaut un transport en taxi sera organisé).
 
L’activité professionnelle peut être reprise le lendemain du traitement. Aucun arrêt de travail n’est habituellement nécessaire.
 

Résultats de la lithotritie


Ils dépendent de la localisation, de la taille et de la nature du calcul.
Une séance est suffisante dans 80 à 90 % des cas.
 

Suites de la lithotritie


Si votre calcul est bien cassé, vous allez rapidement éliminer des fragments qu’il est utile de récupérer afin de les analyser.
Il n’est pas rare de constater sur la peau des ecchymoses minimes à l’endroit où était appliqué la tête de tir du lithotriteur.
Les premiers jours, certains symptômes sont fréquents  et ne doivent pas vous inquiéter : urines rosées (traces de sang) et douleurs modérées liées à l’élimination des fragments. Le plus souvent, ces douleurs sont facilement calmées par les anti-inflammatoires et antalgiques qui vont été prescrits.
 
Il est impératif de consulter rapidement aux urgences de la clinique en cas de :
  • douleurs intenses ne disparaissant pas après avoir réduit vos apports en boissons et pris vos antalgiques.
  • fièvre supérieure à 38°5 avec frissons.
 

Consultation de contrôle


Quelques jours après la lithotritie, vous serez revu par votre urologue, avec une radiographie de contrôle (abdomen sans préparation) ou une échographie.
Si le calcul est insuffisamment fragmenté ou si d’autres calculs n’ont pas pu être traités, une deuxième séance vous sera proposée une quinzaine de jours plus tard.
Vous discuterez également des règles alimentaires à suivre pour limiter le risque de récidive calculeuse.
En cas de calculs récidivants ou volumineux, un bilan métabolique sanguin et urinaire sur 24 heures vous sera prescrit pour rechercher une cause et vous serez éventuellement adressé en consultation de néphrologie.